Le tourisme vaccinal : une nouvelle forme de tourisme très en vogue

by

Le tourisme ayant pour but l’exploration et la découverte de nouveaux lieux et de nouvelles choses était le seul connu de nous jusqu’à récemment. Mais depuis quelques semaines, une nouvelle forme de tourisme commence à avoir le vent en poupe. Il s’agit du tourisme vaccinal. Découvrez les implications de cette innovation dans cet article.

Le tourisme vaccinal : qu’est-ce encore ?

Le tourisme vaccinal consiste à quitter sa région, son pays pour aller vers un pays dans lequel les vaccins contre la Covid-19 sont disponibles afin de se faire vacciner. Ce sont les personnes nanties qui peuvent se permettre ce luxe, car il faut débourser une forte somme pour voyager, couvrir son hébergement et payer les deux doses de vaccins.

Il est évident que ces vaccins seront vendus plus cher aux étrangers, car il s’agit de puiser dans la réserve de vaccins prévus pour les locaux. Le phénomène du tourisme vaccinal s’est déclaré premièrement aux Émirats Arabes unis principalement à Dubaï.

On se demande pourquoi le tourisme vaccinal. Ce phénomène peut s’expliquer par l’insuffisance relevée des doses de vaccins contre la Covid-19 disponibles dans chaque pays. Aussi, la priorité est accordée aux personnes à risques surtout les personnes âgées. Alors ceux qui sont pressés de recevoir leurs doses et qui en ont les moyens préfèrent aller à la quête de celles-ci.

Quelles sont les conséquences du tourisme vaccinal ?

Normalement, ce nouveau phénomène ne devrait qu’avoir des conséquences positives puisque plus de personnes reçoivent leurs doses vaccinales. Pourtant, c’est l’effet contraire qui se produit, car le nombre de cas d’infection dans les pays hôtes de ces touristes se multiplie.

En effet, Dubaï qui est l’une des cités où ce phénomène a pris vie en premier a constaté une hausse des cas d’infection au coronavirus. Ce même constat amer est effectué dans plusieurs autres villes hôtes des touristes en quête de vaccins.

Alors ce phénomène doit donc être contrôlé afin de ne pas causer une explosion du taux de cas d’infections au coronavirus.

By