Ruée au tourisme spatial : qui remportera la manche ?

by

La question du tourisme spatial a toujours divisé les avis. Certains très sceptiques n’y croient pas du tout tandis que d’autres, très confiants en l’évolution, de la technologie y accordent du crédit. Toutefois, les scientifiques en charge n’ont cessé d’y travailler et sont en voie d’obtenir un résultat concluant. Parmi tous ces acteurs, qui donc le remportera ?

Les progrès de la structure SpaceX

La société SpaceX a dévoilé récemment sa mission Inspiration4 qui pourrait se dérouler avant de l’année. Ce jour-là, une fusée Falcon 9 sera expédiée dans l’espace avec quatre personnes à son bord. Ils tourneront autour de la terre durant quelques jours et surtout dans l’espace d’une orbite.

Selon Xavier Pasco le directeur de la Fondation de la recherche stratégique, ce vol constitue une avancée considérable, car il s’agit d’un vol orbital différent de ceux pratiqués habituellement.

Les prévisions de Virgin Galactic

D’autres acteurs du domaine préfèrent viser moins et aller progressivement. Certaines structures dont Virgin Galactic prévoient seulement atteindre les limites de l’espace avec les touristes. Ils ne pourront passer que quelques minutes en apesanteur, effectuer une trajectoire balistique puis rentrer sur terre. Un voyage est d’ailleurs prévu pour ce mois de février.

La réussite du 14e vol de test de la compagnie Blue Origin

Il y a moins de 3 semaines, la compagnie de Jeff Bezos dirigeant d’Amazon a passé avec succès son 14e essai de vol de son nouvel appareil. Selon des sources provenant de la compagnie, cet appareil serait en mesure de faire voyager des touristes en avril. Mais ce voyage est conditionné à la réussite d’un autre essai prévu pour février.

Beaucoup d’autres sociétés dont Axiom Space à Houston sont dans cette course et affutent leurs armes pour la gagner. Quelle que soit l’identité du vainqueur de cette course au tourisme spatial, le plus important sera les résultats obtenus. Ceux-ci constitueront une véritable avancée technologique pour le monde entier.

By